La vie du poil

Le système pileux est constitué de cellules germinatives concentrées dans un réservoir, programmé pour fabriquer des poils tout au long de la vie. La racine du poil est appelée le «bulbe». Les poils d’une zone sont tous à des stades différents de leur cycle. La dépilation ne fonctionne que sur les poils à maturité et n’est pas préventive des poils à venir.

Le cycle de vie du poil se décompose en phase anagène (3 à 6 mois) où il n’est pas visible ; en phase de vie catagène où le poil est sorti et il est rattaché à la racine (1 à 3 mois) et en phase de mort télogène où il sera expulsé et un nouveau poil est en train de naître (moins d’un mois)

Seuls les poils en phase anagène sont la cible de la Dépilation Laser. Le corps fabrique naturellement de nouveaux poils en vieillissant ou à cause de maladies.

Environ 20% des poils sont détruits à chaque séance. Plusieurs séances sont nécessaires pour arriver à détruire 80 à 90% des poils. La dépilation laser ne fonctionne pas sur les poils blancs, sans mélanine. Les 3 premières séances font disparaître environ 50% des poils.

Elles doivent être espacées en moyenne de 5 semaines pour les 4 premières séances puis plutôt 6 à 7 semaines ensuite.

Le nombre de séances varie. En général, entre 6 et 10 séances chez les femmes et entre 8 et 12 séances chez les hommes. Ce nombre permet d’éliminer environ 90% des poils. Pour obtenir une épilation TOTALE, il faut envisager de faire des séances d’entretien (1 à 3 séances par an pendant les premières années qui suivent le traitement).

Si les poils sont la conséquence d’une maladie sous-jacente non traitée, la formation des poils est continue et la dépilation ne pourra être définitive qu’avec le traitement de la maladie sous-jacente. Il est toujours possible que sous l’influence de facteurs divers, hormonaux notamment, le duvet adjacent aux poils détruits devienne plus épais et fonce. Cela peut faire suite à une grossesse, un changement de stérilet ou de pilule, la ménopause, etc…

La Dépilation Laser Médicale

La Dépilation Laser Médicale (DLM) est un acte thérapeutique. Le principe physique de la destruction des poils existants est la chaleur apportée par la lumière LASER. L’utilisation de la lumière LASER évite les effets secondaires parfois graves de la dépilation à la cire (risque de brûlure) et de la dépilation au rasoir (coupure, infection, kyste)

La DLM est une pratique exclusivement réalisée en cabinet médical et ne doit pas être confondue avec l’épilation à la lumière pulsée (IPL) proposée en Institut. La puissance et la cohérence du LASER sont plus importantes que l’IPL et permet de réduire le nombre de séances nécessaires.

Dans certains cas, la DLM peut être prise en charge partiellement par l’Assurance Maladie et votre complémentaire dans des indications très précises telles que : Hyper Androgénie, Hirsutisme, Syndrome des ovaires poly kystiques, désordres métaboliques ou endocriniens documentés et graves (QZNP028-QZNP029- QZNP030)

La principale complication est la brûlure liée à la peau bronzée. Pour cette raison, la dépilation doit EXCLUSIVEMENT être réalisée hors période estivale. La zone traitée ne doit pas recevoir le soleil même légèrement.

Questions Fréquentes

L’épilation laser s’adresse t-elle à tout le monde ? Cela dépend du type de laser utilisé. Par exemple un laser 3 longueur d’onde permet de traiter hommes et femmes, poils bruns, blonds et roux, phototypes de peaux 1 à 6.

Le laser est-il dangereux ? Il n’y a pas de radiation nocive pour la peau (UV, rayons X, …) mais la pratique laser reste dangereuse. Le faisceau laser est extrêmement puissant (500W) et brûler la rétine en un flash. Le port de lunettes de protection est indispensable pendant le soin.

Est-ce douloureux ? Il faut différencier douleur et sensation. Le soin génère de la chaleur, cette chaleur est ressentie par le patient mais les paramètres de la machine peuvent être adaptés pour limiter la puissance d’émission. De plus, certains lasers sont équipés de technologie (comme le « in motion » ou la technologie Frost de refroidissement de contact) rendent le soin pratiquement sans douleur.

Peut-on épiler toutes les parties du corps, même intimes ? L’épilation du maillot est très prisée par les femmes. Le niveau d’énergie doit être adapté à la sensibilité de la personne.

Est-ce définitif ? OUI et NON, les poils détruits, le sont définitivement. Mais les hormones peuvent stimuler la repousse de nouveaux poils. En cas de repousse, des séances supplémentaires seront nécessaires.

Combien de séances sont nécessaires ? Le nombre de séances dépend de la personne et du type de poils. Dans 80% des cas, compter 6 à 10 séances.

Puis-je m’épiler à la cire ou me raser entre les séances ? Seul le rasage de la zone traitée est permis pendant toute la durée du traitement.

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?
La cible de la lumière laser est la mélanine du poil. Plus la peau est chargée en mélanine, plus elle absorbe la lumière, donc la chaleur avec le risque de brûlure. Plus la peau prend le soleil, plus elle bronze et plus elle se charge en mélanine. Donc Pas d’exposition au soleil (ou cabines UV) 3 semaines avant et après chaque séance. Pas de médicament photosensibilisant, sinon, il faut interrompre les séances.

Le résultat de l’épilation laser est-il garanti ? NON, si la technique d’épilation laser est sûre et efficace, différents
facteurs peuvent influencer la pousse des poils, comme les hormones, et ne peuvent être identifiés avant le traitement. Entre 5 et 10% des individus n’obtiennent pas un résultat satisfaisant.

A partir de quel âge peut on avoir recours à l’épilation laser ? Il est conseillé d’attendre la fin de la puberté pour commencer son traitement d’épilation laser. Le traitement restera efficace, mais des séances supplémentaires seront nécessaires à la fin de la puberté.

Peut-on traiter le duvet avec le laser ? Le traitement du duvet est déconseillé, car le résultat est incertain. Le duvet étant très fin et pauvre en mélanine, l’énergie du laser peut stimuler la pousse et transformer le duvet en poils plus épais.

Le laser est-il efficace sur les poils roux ? Cela dépend du type de laser. La mélanine des roux est particulière. Contrairement aux autres phototypes qui possèdent de la « eumélanine » noire, les roux possèdent de la « phéomélanine » rouge. Le spectre d’absorption de la phéo est différent et il faut une lumière laser adaptée à cette couleur.

Est-ce grave de manquer une séance ? NON, cela n’aura aucun impact sur les poils déjà traités. Il faudra simplement prolonger le traitement, pour avoir le nombre de séances nécessaire

 

Retourner à la liste des Articles et Publications du Dr POTIER.

Pour en savoir plus sur le coût de chaque procédure, rendez-vous sur la page dédiée.

Pour prendre un RDV de consultation avec le Dr. POTIER, rendez-vous sur la page dédiée.